La Commune n’est pas morte

Eric Fournier
mardi 26 novembre 2013
par  max
popularité : 3%

Aujourd’hui analysée par les historiens comme un singulier crépuscule des révolutions du XIXe siècle, la Commune de Paris fut longtemps considérée comme l’aurore des révolutions du XXe siècle, comme une lutte à poursuivre. Cet essai se penche sur les usages politiques des mémoires de cet événement tragique dont la complexité favorise une grande plasticité mémorielle. Et chacun investit cet événement fascinant de ses propres attentes, étroitement liées aux enjeux politiques du temps.


Libertalia, 194 pages, 13 euros