Les Chiens de garde

Paul Nizan
mercredi 24 octobre 2012
par  max
popularité : 2%

Pour Nizan, la philosophie ne sert plus que le pouvoir et l’oppression. Presque un siècle plus tard, les chiens de garde les plus puissants ont migré de l’université anémiée vers les medias dominants. Ils s’exposent à leur tour aux analyses de Paul Nizan et à sa colère envers ceux qui calculent toujours les profits qu’ils peuvent tirer des idées qu’ils servent.


Agone, 178 pages, 8 euros