Les Orages libertaires. Politique de Léo Ferré

Max Leroy
samedi 20 octobre 2012
par  max
popularité : 24%

Le chanteur est connu ; nul besoin d’y revenir. Mais qu’en est-il du poète et de l’écrivain ? Et plus particulièrement de l’écrivain politique ? De l’Irlande du Nord à la chute d’Allende, de la guerre d’Algérie à la dictature franquiste, Léo Ferré fut un témoin critique de son temps. S’il hésitait à se considérer comme un « militant », son œuvre et sa vie témoignent toutefois d’un engagement continu. C’est cet engagement, inscrit dans la longue tradition anarchiste, qui est questionné tout au long de ce livre. « Les hommes debout ne se couchent que pour mourir », lança-t-il un jour.
Si l’homme est mort, le poète demeure d’aplomb, ses vers frappant aux portes de notre temps.


Atelier de création libertaire, 156 pages, 12 euros