Guerre, exil et prison d’un anarcho-syndicaliste

jeudi 23 août 2012
par  max
popularité : 14%

Le témoignage offert dans ces pages a, entre autres, le mérite d’exposer de façon simple et concise la participation des unités de la CNT dans un des secteurs géographiques les plus chauds de la guerre civile : la zone du centre de l’Espagne. Son auteur, Cipriano Mera, militant anarcho-syndicaliste notoire, se trouvait derrière les barreaux de la prison Modelo de Madrid lorsque la rébellion militaire éclata. Dès sa mise en liberté, il prit les armes pour ne plus les abandonner qu’au dernier jour de la guerre. Il nous raconte son expérience sans ambages ni circonlocutions, par le vif. Sans éluder certains aspects doctrinairement discutables, comme la militarisation des milices, Mera, témoin mais surtout acteur, assume l’entière responsabilité de son intervention. Il ne passe rien sous silence et évite les justifications a posteriori. Il nous dit sa guerre. (extrait de la préface de Fernando Gomez Pelaez)
A lire également : Cipriano Mera Sanz 1897-1975. De la guerre à l’exil, Editions CNT-RP, 232 pages, 15 euros


Le coquelicot, 326 pages, 22 euros