Balade d’hiver,

suivi de Couleurs d’automne
lundi 17 décembre 2007
par  ps
popularité : 18%

JPEG - 26.8 ko

Thoreau ne s’est jamais contenté d’admirer la nature.Depuis sa retraite au milieu des bois, à Walden en 1845,jusqu’à ses longues promenades dans les forêts de laNouvelle-Angleterre, il n’a eu de cesse de la parcourir. Jouraprès jour, il a scrupuleusement consigné dans son Journal,dont ces deux textes sont tirés, chaque détail observé aucours de ses excursions. Le philosophe de la natures’emploie à décrypter les signes d’une harmonie universelleau sein de laquelle l’homme doit trouver sa place.


Mille et une nuits, 110 pages, 3 euros