La Mano Negra. Anarchisme rural, sociétés clandestines et répression en Andalousie (1870-1888)

lundi 24 octobre 2011
par  max
popularité : 1%

En 1883, une série de délits est attribuée à une organisation secrète appelée Mano Negra. Une répression féroce s’abat sur les militants paysans et internationalistes. Ce livre raconte les prémices du mouvement anarchiste en Espagne et décrit une manipulation de l’État, aidé par l’oligarchie et la presse, pour criminaliser un mouvement de révolte. L’exécution de septs ouvriers agricoles marquera profondément le mouvement libertaire espagnol.


L’échappée, 128 pages, 12 euros