D’un retournement l’autre. Comédie sérieuse sur la crise fiancière, en quatre actes et en alexandrins

mardi 31 mai 2011
par  max
popularité : 2%

Lessivés par la crise des désormais célèbres "subpraïmes" (sic), les banquiers s’apprêtent à sonner à la porte de l’Etat pour lui demander de mettre la main au porte-monnaie... avant que le résultat de leurs acrobaties ne fasse exploser les dettes publiques et ne conduise à la rigueur pour tous - sauf pour eux.


Seuil, 138 pages, 14 euros