Le Capitalisme à l’agonie

mardi 31 mai 2011
par  max
popularité : 3%

L’auteur soutient, arguments à l’appui, que le capitalisme ne traverse pas actuellement l’une de ses crises habituelles, mais sa crise majeure, celle de son essouflement final, et pour tout dire celle de sa chute. Et de conclure : " Les peuples qui en sont réduitsà compter sur une intervention divine ne sont jamais bien loin en réalité de prendre leur destin en main. Il s’agit là d’une observation dont devraient tenir compte toute affaire cessante les instances étatiques américaines et européennes."


Fayard, 350 pages, 20 euros