Histoire populaire des sciences

lundi 11 avril 2011
par  max
popularité : 8%

Les sciences sont depuis toujours une oeuvre collective. Ce livre raconte l’histoire des savoirs établis par les chasseurs-coeuilleurs, les petits paysans, les marins, les mineurs, les forgeons, les guérisseurs. Au XIXe siècle, l’alliance du capital et de la science marque le coup d’envoi de la civilisation de la technoscience, dominée par les experts et obsédée par la puissance, l’efficacité, la rationalisation, l’accumulation et le profit. Il faut noter que l’ouvrage repose sur une définition très large et assez souple du mot "science" et que, s’il pose de façon intéressante la question de la production collective des connaissances, son approche pourra agacer le lecteur plus ferru de rigueur, et entacher de confusion les conclusions d’ordre politique et sociale qu’on en tirera.


L’Echappée, 560 pages, 28 euros