Poings de suture

mercredi 16 mars 2011
par  max
popularité : 2%

Bilal a été blessé, année après année, par la relation d’amitié entre sa mère, prof de lettres, et un de ses anciens élèves. Entre les deux jeunes gens, un lent processus destructeur se met sournoisement en place. Leur vie sera bouleversée par l’arrivée soudaine d’un expatrié. Un roman pudique, dur, touchant, où les personnages se défient, puis se rapprochent à travers la boxe, la maladie et la mort.


Chant d’orties, 208 pages, 13 euros