Même à mon pire ennemi... Souvenirs d’une parenthèse : prison de Fresnes 1980-1985

lundi 6 décembre 2010
par  max
popularité : 5%

Lors d’une brèche ouverte par les espoirs déçus de mai 68, Louis Beretti devient braqueur de banques avec quelques amis animés par un même idéal libertaire. Dénoncé, il se retrouve en prison pendant plusieurs années (pour un braquage qu’il n’a pas commis). Il raconte l’arrestation brutale, les interrogatoires et le chantage de la police, le jugement et la condamnation ; puis les années d’incarcération. « Même à son pire ennemi » il ne souhaitera jamais de subir la pire déchéance que l’homme ait jamais infligé à l’homme : l’enfermement.


L’Insomniaque, 128 pages, 13 euros